Balade au coeur de la Brière

Un jour de mars, nous nous rendons dans le parc régional de la Brière pour une découverte du site en chaland, une barque typique à fond plat.


Le parc de la Grande Brière est situé à quelques kilomètres de l’océan Atlantique, au cœur de la Presqu’île de Guérande. Il s’étend sur 55 000 hectares et 20 communes.

A la recherche permanente d’un équilibre entre développement économique et protection de l’environnement, le Parc se donne pour mission de protéger, valoriser et animer ce territoire.

A seulement quelques minutes en voiture de la Baule, nous choisissons de visiter un village de chaumières à Kerinet, près de Saint-Lyphard.

Nous nous stationnons sur un grand parking où des panneaux expliquent le trajet à parcourir.

Ce village où le temps semble s’être arrêté dévoile de jolies petites maisons typiques recouvertes de toit de chaume d’où leur appellation : les chaumières. Elles sont toutes plus jolies les unes que les autres !




Une, abrite l’office de tourisme qui vous donnera des informations sur l’histoire de ce parc et les activités possibles. Vous vous laisserez peut-être tenter par de bons produits du terroir en vente dans leur boutique.

La Brière est la région de France où la densité de chaumières est la plus importante. Les 3000 toits de chaume qui ponctuent le sol de Brière sont autant de témoignages qui sauvent son habitat de la banalisation et affirment ses vraies racines.

Il est temps désormais de se rendre au port de la Chaussée neuve à Saint André des Eaux. Notre guide nous y attend pour embarquer dans son joli chaland et nous faire découvrir les endroits sauvages et typiques du marais de la Brière : roselières, tourbières…



Silencieuse, cette barque à fond plat manoeuvrée à la perche ou au moteur électrique, permet d’approcher de nombreuses espèces d’oiseaux : hérons, busards des roseaux, sarcelles, spatule blanche… Il faut savoir que les marais sont un lieu d’hivernage et de reproduction pour les oiseaux d’eau.



On se laisse guider au fil de l’eau dans le silence du second marais de France que l’on apprécie tout particulièrement. On se retrouve presque seul au monde parmi une grande richesse de faune et flore, l’une des plus riches d’Europe sur le plan biologique !

Notre guide nous explique les traditions et l’histoire de ce site exceptionnel qu’il faut à tout prix préserver.




Ce parc est une mosaïque de contrastes où haies, champs, fossés, mares, villes et fermes se côtoient.

Vous pouvez également mixer la visite avec une promenade en calèche ou bien louer des vélos à l’office de tourisme.

Sur le chemin du retour, nous sommes attirés par un atelier de coutellerie qui nous interpelle.

Nous découvrons de magnifiques couteaux fabriqués artisanalement avec du bois de Morta, un bois noble et précieux trouvé au fond des marais de la Brière. Ce bois vieux de 5000 ans est issu d’une forêt de chênes qui sont tombés au fur et à mesure des tempêtes. Régulièrement les couteliers partent en expédition dans les marais pour extraire des troncs de Morta ensevelis dans les tourbières, ce qui représente un travail colossal !

L’atelier fabrique des couteaux de grande qualité qui sont en vente directe à la fabrique ou sur internet. Une grande partie du travail se fait encore à la main, le propriétaire se fait un plaisir de nous raconter les différentes étapes de la fabrication de ces modèles uniques.



Juste en face, son épouse fabrique des bijoux avec du bois de Morta et dispose d’une petite boutique.


Cette jolie balade enrichissante nous a emmené au cœur d’une nature exceptionnelle, elle peut se faire en famille ou entre amis à la journée ou ½ journée. Nous vous conseillons la période de mai où les couleurs et les fleurs montrent tous leur atouts.